Lamborghini By kldconcept.com
Galerie Photos :
> LP 610 - 4 - HURACAN
> LP 750 - 4 - Veneno
> LP 7xx - 4 - Aventador
LP 720-4 - 50th Anniversario
LP 700-4 - Roadster
> Gallardo & LP 5xx
LP 570-4 Squadra Corse
Historic Models :
> Murcielago & LP 6xx
> Reventon
> Diablo
> Countach
> LM & Cheetah
> Jalpa & Silhouette
> Urraco
> Jarama
> Islero
> Espada
> Miura
> 350 GT & 400 GT
Concept Cars :
> ALL Concept Cars
Egoista - 2013
SUV Urus - Beijing 2012
Aventador Jota - Geneve 2012
More Photos :
> Modele de Course
> Valentino Balboni
> Events
> Ligne de Production
> Musée Lambo
> Photos en vrac
Techniques :
> Donnees techniques
> Histoire des modeles
> Historique de la marque
Social network :
- Video Youtube
- Facebook
- Tweetez @kldconcept
- News RSS
Telechargements :
> Video
> Skin ' s Winamp
> Screensavers
Autres :
Accueil
News
Forum
Newsletter
Liens Web
News sur votre site
Nous Contacter
Legal Disclaimer
Achats - Ventes :
Lamborghini Suisse
Zone Membre :
Compte

KLD Concept



  Lamborghini Pregunta by Heuliez
Catégorie : Histoire des modeles
Ajouté le : 12.10.2006 11:31
Auteur : admin
Lectures : 8697
Commentaires : 0 [ Poster un commentaire ]
Note :  [ Evaluer ]

Lamborghini Pregunta by Heuliez


  • La PREGUNTA powered by Lamborghini a été construite et assemblée entièrement à la main par les meilleurs techniciens de l'atelier Heuliez-Torino, et en un seul et unique exemplaire, en 1998.
    On croirait entendre les réacteurs...La Pregunta est un projectile, missile ou trait d'arbalète, piloté sur une trajectoire de plaisir pur.
    Le coeur est bien un Lamborghini V12, mais la machine semble dopée au kérozène ou aux propergols, prête à bondir en piste ... ou sur sa rampe de lancement.


AUTODROME Cannes le 12 octobre 2006

La Pregunta à propulseur Lamborghini Diablo V12 est un prototype fascinant, qui irradie la puissance, la vitesse extrême, un éclair de rêve et un tonnerre d'outrance mécanique dans un monde devenu terne. Elle est une ultime affirmation du caractère révolutionnaire, excitant et sans aucun compromis des plus fameuses Lamborghini. Ferruccio ayant quitté la scène en 1993, était-il possible de faire vivre son héritage spirituel dans un modèle digne de sa passion ?
Voici en tous cas l'histoire d'une automobile unique au monde, dessinée et réalisée en Italie, un mélange incandescent de technologie et de volupté.
1. Le projet PREGUNTA : Lamborghini offre une base mécanique Diablo à Heuliez-Torino.
En 1998, Lamborghini vient de vivre trois changements de propriétaire successifs. La Diablo, biplace à moteur V12 central aux lignes signées Gandini, a pourtant brillamment succédé à la Countach en 1990. Mais en 1994 le nouveau propriétaire Chrysler cède l'usine au groupe Megatech. La majorité des parts est ensuite acquise par Tommy Suharto fils du président Indonésien, peu avant que la firme bascule entièrement dans le giron d'Audi-VW, transfert qui sera effectif fin Juillet 1998.
Quelques semaines avant ce bouleversement, le 15 juin 1998, un accord est signé in extremis à Sant'Agata entre l'usine Lamborghini et la branche Italienne du carrossier français Heuliez, spécialiste de l'étude et de la réalisation de prototypes et modèles spéciaux. Aux termes du contrat, Lamborghini fournit une Diablo comme base pour le développement d'un modèle unique au dessin entièrement nouveau. L'aspect, le nom de la nouvelle voiture, et les intentions de Lamborghini sont encore inconnues. Toujours est-il que certaines clauses du contrat suggèrent un possible avenir pour la future "Concept-car".
D'une part, Lamborghini exigea que le dessin soit "nouveau, original et impossible à confondre avec celui d'aucune une autre voiture" (n'était-ce pas l'un des traits essentiels de la Miura et de la Countach ?). D'autre part, Heuliez s'engageait à ne réaliser aucun autre exemplaire de la voiture, et à ne céder à personne la propriété industrielle ou le droit d'exploitation du dessin et de l'aménagement intérieur de la future Pregunta. Par ailleurs, Lamborghini se réservait le droit de disposer du modèle pour l'exposer...
Une autre clause importante est celle qui stipule que la Pregunta devra être soumise à l'évaluation de Lamborghini avant toute présentation au public et à la presse (comme une sorte d'imprimatur), et à ne pas la modifier sans l'accord de la firme de Sant'Agata... Il est aussi prévu que Lamborghini pourrait ultérieurement concéder à Heuliez-Torino la licence d'utilisation de l'emblème Lamborghini.
Mais à la signature on n'en est pas là, et un paragraphe du contrat prévoit que l'usage fait par Heuliez de la voiture ne doit pas créer chez les clients de Lamborghini "une attente à propos de la production en série de la voiture, avec pour conséquence un effet négatif sur les ventes des voitures fabriquées par Lamborghini".
De son côté, Heuliez attend du prototype qu'il marque avec éclat la célébration du cinquantenaire de la présence du Groupe au salon de Paris, en démontrant ses capacités de conception et réalisation de modèles uniques.
La prise de possession de Lamborghini par Audi fin 98 signifiera l'arrêt brutal d'un autre projet, la "Canto", un modèle très haut de gamme alors en gestation chez Lamborghini - plusieurs prototypes de tests roulent déjà mais leur destruction immédiate est hélas ordonnée par la Direction d'Audi-VW.
Cependant, il est heureusement trop tard pour revenir sur l'accord conclu entre Lamborghini et Heuliez-Torino, qui allait conduire à la réalisation de la magnifique et radicale Pregunta, et à sa présentation aux Salons de Paris en 1998 et de Genève en 99. Son dessin est signé par l'équipe de Marc Deschamps, le discret mais remarquable styliste qui succéda à Gandini à la Direction du style Bertone et à qui l'on doit notamment le Roadster Lamborghini Athon en 1980, et la super car Edonis.

2. La PREGUNTA: un speedster V12 Lamborghini outrageusement accouplé à un avion de chasse !
La Pregunta est un véhicule d'étude, associant des composants d'avant-garde à une beauté sauvage, mais c'est aussi un véritable prototype fonctionnel dont les performances défient les meilleures super-cars de l'époque : alors qu'une Ferrari F50 contemporaine affiche 520 chevaux et 325 km/h, la PREGUNTA revendique 530 chevaux à 7100 t/mn, et 333 km/h.
Une part de sa technologie est directement inspirée par l'aéronautique et la Formule 1: peinture Dassault "furtive" (celle du chasseur-bombardier Rafale), prise d'air dynamiques, instrumentation électronique Marelli type Formule 1, harnais de sécurité 4 points Schrott, éclairage intérieur DGA par fibre optique, caméra de recul, système de guidage CDI Cristine, sièges et cockpit à l'ergonomie dérivée de l'environnement des jets militaires…Dassault, partenaire de Heuliez, coopère volontiers en prêtant même un avion Rafale pour illustrer la parenté directe entre ces deux monstres mécaniques.
Le style de la PREGUNTA est exceptionnellement riche, novateur, et brise de manière volontairement provocante les habitudes esthétiques et le conformisme.
La silhouette ultra basse (1,10 m), à l'immense pare-brise extrêmement incliné, crée une impression de dynamique brutale et sans concession. Le museau est celui d'un engin mutant, tel celui d'un prototype des années soixante dopé par les formes agressives des coques d'un catamaran de course. La prise d'air béante du radiateur est soulignée par un énorme spoiler rasant le goudron, tandis que les spectaculaires prises d'air latérales en "réacteur de jet" avalent goulûment l'air frais, proclamant la filiation aéronautique de l'engin.
La partie arrière musculeuse et animale, anormalement allongée et large, structurée par une "épine dorsale" de saurien, semble abriter les tuyères d'un vaisseau spatial. L'extracteur à effet de sol souligne le traitement totalement nouveau des volumes : l'énorme capot arrière et les ailes s'achèvent en pontons profilés, percés d'orifices faisant écho aux feux avant futuristes, tandis que les échappements et les sorties d'air moteur laissent filer à l'air libre les gaz brûlants...
Ainsi, née d'une Diablo de développement usine, la PREGUNTA se présente comme la greffe génétique du style italien "éternel", étrangement accouplé à une aérodynamique d'avion de chasse et d'engins spatiaux. La combinaison est quelque peu monstrueuse, excessivement provocatrice pour certains, mais produit lorsqu'on est en présence de l'auto, en pleine vitesse, une véritable tourmente d'émotions mêlant la stupéfaction d'observer une sorte d'avion "volant" au ras du sol, la joie pure de la dynamique de puissance qui s'en dégage, un peu d'incrédulité et même une certaine frayeur...



Sculptée uniquement pour vaincre la résistance de l'air, au mépris de la banalité et du goût commun, la Pregunta questionne les idées établies (pregunta signifie "question" en espagnol).
La PREGUNTA a nourri les rêves de certains, peut-être celui d'une descendance possible à la voluptueuse Miura et à l'extrême Countach. Elle est en vérité l'ultime prototype spécial construit à l'unité sur une base de Lamborghini – avant que la marque devienne une division du Groupe Audi-VW. A ce titre, ce pur-sang est une automobile symbolique et historique qui conclut magistralement trente-cinq années légendaires de la marque de Sant'Agata.
Après elle, aucune Lamborghini moderne n'a procurer cette enivrante puissance évocatrice, ni le même désir mécanique, irrépressible et contagieux, qui fait battre le coeur des amoureux de la firme de Sant'Agata.




AUTODROME Cannes a une très longue tradition de passion pour les Lamborghini et Ferrari classiques. Nous sommes heureux d'annoncer que grâce aux excellentes relations entre la Carrosserie Heuliez, Lamborghini et Autodrome, la PREGUNTA rejoint notre Collection.


Mille merci à AUTODROME Cannes la PREGUNTA rejoint leurs Collection.